Au fil des livraisons Publié le

D’Ardèche, d’ailleurs et d’ardeur : Faire part n° 38/39

Dans quelle mesure l’écriture – ou toute autre intention artistique (peindre, photographier, dessiner…) – peut-elle coïncider avec telle ou telle terre d’élection ? Dit autrement, le lieu élu peut-il se traduire exactement dans et par le geste créatif ? Peut-on, ce lieu, en restituer la pleine présence ? Il me semble qu’il s’agit de cela avant tout dans… Lire »

Sur les revues Publié le

Arthur Adamov : de Discontinuité à L’heure nouvelle

Arthur Adamov (1908-1970) ? Hum… est-ce un cosmonaute, un cinéaste soviétique ou un ancien ailier droit du CSKA Moscou ? C’est une boutade, évidemment, mais on exagère à peine. Soyons réalistes, le nom de l’écrivain d’origine russo-arménienne ne parle pas forcément à tout le monde. De la « troïka »* qu’il forme avec Ionesco et Beckett, d’ailleurs un peu… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Cahiers Butor n° 1 : une œuvre en partage

Michel Butor, un homme de revues ? Assurément ; il a participé plus ou moins activement à bien des publications, de La Nouvelle Revue Française aux Cahiers du Chemin en passant par Critique ou Les Cahiers du Sud. C’est que Michel Butor, disparu en 2016 à quelques semaines de fêter ses 90 ans, aura été un homme… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Panthère Première : Esprit de famille es-tu là ?

Revendiquant un féminisme curieux de tout, Panthère Première est une revue généraliste, passant avec aisance d’un sujet à un autre. Du début à la fin, pour sûr, le félin de papier a le sens du coq-à-l’âne. En ouverture de cette nouvelle livraison, la quatrième du genre, il est ainsi question de cyberféminisme. Une rencontre avec… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Vacarme n° 87 : la carte et les territoires

Il y a dix ans, au lancement du Grand Paris par Nicolas Sarkozy, il y eut fanfares et trompettes. L’officialisation de ce projet fit grand bruit, la grosse caisse médiatique aidant. Le titanesque est toujours tonitruant. Dix ans après ce vacarme, la revue Vacarme s’intéresse aux aspects très concrets d’un « projet mastodonte » (Athanase Husseini-Khoury) qui a… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Phœnix n° 30 : avec Velter

Soixante-quatorze ans cette année, une bibliographie ô combien foisonnante, André Velter est l’invité du dernier Phœnix, revue qui change sa périodicité, notons-le d’emblée, passant à trois numéros par an contre quatre jusqu’à présent. Si le rythme ralentit, la voilure, elle, n’est pas réduite, au contraire : en compensation, la pagination augmente, forte d’une nouvelle rubrique… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Dépli n° 1 : lisons les lisières

Sait-on que la racine latine du mot « expliquer » renvoie à l’action de déplier ? Expliquer, donc, mais aussi explorer un thème – celui de la ville et plus particulièrement ici des lisières urbaines –, telle est l’entrée en matière de DÉPLI, où textes (fiction, poésie) et images (photos, plans stylisés et légendés) sont à découvrir au… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Voleur de feu n° 9 : lumière noire

Fondée par William Mathieu, secondé par Édith Masson, l’artistique et littéraire revue Voleur de Feu, sous forme de cahiers non brochés, impose un rituel. Ou pour mieux dire, appelle un cérémonial, celui du dépliage. Au recto d’un épais papier mat au format semblable à des posters, on découvre un texte signé Dominique Boudou, romancier et… Lire »

Vie des revues Publié le

Dominique Noguez, « bricoleur-moraliste » et revuiste

« Résumons : écrivain, c’est-à-dire imprévisible. Écrivain, c’est-à-dire solitaire (au sens aussi des diamants). Ne “tenant pas boutique”. Intervenant dans la société à sa façon modeste, prétentieuse, inattendue, folle, irrécupérable. Non programmable. » Dominique Noguez, « Écrivains non programmables », dans L’Infini n° 52, hiver 1995.   On aurait parlé cinoche, on aurait évoqué Duras ou on aurait… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Phaéton 2018 : revues à facettes

Tant que le prochain numéro n’a pas paru – annuelle, la revue sort toujours en septembre –, il n’est pas trop tard pour parler de Phaéton 2018, quatrième du nom. 333 pages exactement, pas loin d’une centaine de contributions ; c’est assez dire que cette nouvelle livraison est copieuse (le tout dans une typo qu’on aimerait… Lire »