Au fil des livraisons Publié le

Diasporiques : une certaine forme d’inquiétude

Le temps politique que l’on vit relève d’un étrange suspens. La campagne pour les élections européennes est ouverte, les temps de parole comptabilisés, les affiches placardées devant les écoles. On entend les pro-européens défendre une organisation protectrice à la dimension du monde globalisé des grands ensembles, les farouches opposants l’agonir de tous les maux dont… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Les explorations de L’Ours Blanc

  L’Ours Blanc est une revue de poésie bien singulière. Pas de doute, assurément ! Éditée en Suisse, par l’excellente maison Héros-Limite, elle propose de lire de la poésie d’une manière combinatoire, alternative et libre. Expliquons-nous ! Tout d’abord, elle obéit à une fréquence indéfinie, aléatoire. On l’attend autrement que d’autres publications qui nous donnent des rendez-vous… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Gibraltar : une revue sentinelle

Les revues sont des sentinelles. Elles s’apparentent à des vigies qui balaient le monde, sa diversité, sa variété, avec une acuité d’oiseaux de proie. Elles peuvent témoigner tantôt d’une inquiétude face aux désordres politiques, aux injustices, aux dérèglements de notre monde, tantôt, nous faire partager des expériences, des mémoires, des gestes qui rappellent une certaine… Lire »

Gros plan Publié le

Critique Memories #1

Premiers souvenirs de notre série consacré à Critique et son histoire : Antoine Compagnon raconte sa découverte de la revue, son arrivée, le « conseil de rédaction », ce qu’il appelle son « baptême ».    Critique Memories #1       Je suis au comité de rédaction de Critique — pardon, au conseil de rédaction — depuis 1977, je… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Les Carnets d’Eucharis : un cheminement nécessaire

Dans l’œuvre de Claude Dourguin, « l’immobilité est considérée comme contraire à la vie. Il y a nécessité de quitter ce qui abrite et protège, d’éprouver le vif des choses », écrit Tristan Hordé. « Dans chaque livre, Claude Dourguin tente inlassablement de restituer quelque chose de ‘l’inapparente réalité’, allant du paysage à l’imagination, appréciant dans ce mouvement… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Deux revues pour une poésie « au sens large »

Faire des revues, c’est accueillir des voix, de la parole. C’est ainsi que Fabien Drouet conçoit les deux qu’il anime – la Terrasse et 21 minutes –, jeunes publications qui s’emploient à promouvoir une poésie « au sens large », à la diffuser de manière originale. Car ce qui frappe, c’est la conception d’une diffusion atypique, de… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Revu se jette dans le gouffre

On se plait à imaginer la poésie hors du monde, détachée, autonome. Discours tout fait, et sur l’art en général, et sur la poésie en particulier, qui en exclut les manifestations, les réduit, les expulse du champ de l’existence, du réel en quelque sorte. Cette déconnexion, ce scindement, ne sont qu’une vue de l’esprit, une… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

les écrits : « au carrefour des âmes »

Nouvelle maquette, nouveau papier, nouveau format, nouvelle équipe ! C’est un changement assez radical qu’entreprend la revue québécoise les écrits que nous recevions pour une soirée de lectures poétiques le 21 mars dernier à Ent’revues. Mais au-delà de cette peau neuve : souplesse du volume, lisibilité, clarté, épure, surimpression géométrique de couleur…, on reconnaît bien dans cette… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Esprit consacre un numéro à la situation polonaise

La campagne pour les élections européennes va débuter. Des débats structuraux commencent à poindre. Et, qu’on les juge valides ou pas, ils s’apparentent à une sorte de confrontation entre deux blocs, l’un se référant à une social-démocratie matinée de libéralisme (chacun jugera des proportions !), l’autre à une conception identitaire et ultra conservatrice. Si l’on excepte… Lire »

Sur les revues Publié le

Une thèse sur la revue Arguments

Il y a un an, Jérôme Duwa, en rendant compte de sa lecture des Cahiers du GRM (n° 12), soulignait le travail remarquable de Thomas Franck en ce termes : « il s’attache à la haute figure de Theodor Adorno avec le dessein de vigoureusement nuancer le « lieu commun » relatif à l’occultation de sa pensée en… Lire »