« Gros plan

Gros plan Publié le

Pierre Bergounioux : passages en revues

Pierre Bergounioux est un rabâcheur. Ne l’entendons pas évidemment comme un commentaire dépréciatif, mais bien pour le faire entrer dans la grande communauté des écrivains qui répètent, reviennent, enfoncent le clou, s’obstinent à redire, à réordonner la même matière, les mêmes idées. C’est un être obstiné et pourtant très doux, quelqu’un de calme mais d’angoissé,… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Artichaut n° 5 : Le don

À la création d’Artichaut, il y a trois ans déjà, Justine Granjard concevait la revue comme un « lieu où puissent s’exprimer quelques lucioles pasoliniennes ». Elle rappelle que « l’enjeu était territorial, politique, poétique. La méthode : le don. » Et, à la fin de l’éditorial de cette 5e livraison, elle écrit : « Artichaut ne veut pas de frontière. Lieu… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Filmer les visages

Tous les spectateurs sont comme habités par des visages de cinéma. Soit qu’ils les frappent, les fascinent, les dégoutent, les renvoient à eux-mêmes ou à ce qui leur manque, donnant une figure à ce qu’ils ne partagent pas. Chacun est accompagné par des images de visages, formes altérées, qui vivent en eux. Le visage filmé… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Rehauts : la grande fuite

  Le lecteur actif décante un corpus devenir certain il fournit les phrases qui lui sont nécessaires.   On peut lire de brefs poèmes de Benoît Casas dans la 44e livraison de Rehauts. Extraits d’un livre à venir intitulé Combine, ce sont des poèmes-notes, annotations succinctes d’un réel habité par des livres ou, plus précisément,… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

À la lisière

  S’intéresser aux jardins, c’est toucher à des formes sensibles, vivantes. Cela revient à penser, concevoir des idées, articuler des savoirs, observer des mondes, à partir d’un espace qui se conçoit comme un carrefour entre le monde naturel et la civilité humaine, dans une forme de tension fondatrice. C’est que pour Marco Martella, le créateur… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

TXT 33

VLAN ! TOC ! VROMB ! CRONCH ! HAN ! VROUM ! ARGH ! AÏE ! MÊÊÊ ! OUIN ! OUILLE ! OUSTE ! Non ! L’auteur de ces lignes n’est pas soudainement atteint du syndrome de Gilles de La Tourette, ni ne régresse totalement ; il ne se met pas à l’invective pulsionnelle, ni à l’onomatopée hystérique ; il ne vitupère ni le lecteur ni l’écrivain, il ne collectionne… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Un premier numéro qui donne du plaisir

  Une revue, les textes qu’elle rassemble, transforment un lecteur. Différemment d’un livre, d’un recueil, d’une pièce ; leur addition, les combinaisons qu’elle rend possible, modifient le lecteur qui les reçoit. Mais surtout, elles montrent, en acte, de manière dynamique, les possibles de la lecture, y ordonnant un rapport existentiel singulier. Parlant du premier numéro de… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

On rit jaune

L’actualité, le déversement des informations à un rythme effréné, nous paralyse un peu. Comme si on ne pouvait jamais être assez réactifs. Il y un an paraissait le premier numéro d’une revue bien différentes des autres : Des faits. Un deuxième volume a paru au printemps 2019. Une revue différente donc, assurément. Revenons au flot de… Lire »

Gros plan Publié le

Partir en livre 2019 : lectures engagées

Alors que débute aujourd’hui la cinquième édition de Partir en Livre imaginée par le CNL, Ent’revues vous invite à découvrir les lectures de revues de jeunes étudiants…   *   Tous les ans, un groupe d’étudiants de l’École Estienne explore le Salon de la revue. Ils déambulent dans les allées, feuillettent des revues, rencontrent des équipes, des… Lire »

Au fil des livraisons Publié le

Yves Navarre, un écrivain dans le monde

Chaque lecteur ordonne un rapport singulier, intime, avec un écrivain. Il semble qu’Yves Navarre, par sa personnalité, l’originalité et la diversité de son travail, occupe une place particulière dans le paysage littéraire des années 70 et 80. Il est comme à côté ; on l’oublie. C’est plus une absence qu’une présence, malheureusement. Sauf pour ceux qui… Lire »