« Au fil des livraisons

Institutions: il y a 10 ans, Gisela Pankow

En Février 2006 la revue Institutions publie un dossier consacré à Gisela Pankow, psychiatre et psychanalyste qui a œuvré à transmettre une voie d’accès vers une psychothérapie analytique des psychoses.

Christian Chaput, Franck Drogoul, Catherine Kurtz-Verney et Marie-Lise Lacas lui rendent hommage à travers des vignettes cliniques et l’étude de ses outils théoriques et cliniques.

On appréciera le témoignage de Jean Oury, particulièrement inspiré quant à l’illustration de l’apport théorique de Gisela Pankow qui permet de quitter l’analyse phénoménologique pour entrer dans un véritable soin. La psychanalyste propose « un processus psychothérapique de reconstruction » du psychisme « là où la dissociation disperse les limites du corps ».

C’est une authentique « avancée technique et théorique » dans ce qu’elle dénomme de façon peut-être incomplète la greffe de transfert et la co-présence qui illustrent ce travail au corps à corps qu’est la clinique analytique des psychoses.

Parmi ses voyages incessants, elle ne cherchait pas tant une reconnaissance qu’un dialogue et une critique constructive de ce qu’elle avançait. Au demeurant l‘Association Internationale de Gisela Pankow (AIGP) a retrouvé des témoignages en ce sens, et nous citerons notamment la correspondance avec Henri Maldiney, Gilles Deleuze, Jacques Schotte.

Le fonds Gisela Pankow a été déposé à l’IMEC : http://www.imec-archives.com/fonds/pankow-gisela/

Alice Dallavalle
Brigitte Maugendre


Partager cet article :