Catherine Millet et Jacques Henric dans les bureaux d'artpress : photographie de Virginie Restain pour La Rder

Au fil des livraisons

Vous trouverez ici, sans hiérarchie aucune, la description de numéros de revues qui nous sont parvenus, sans distinction de champ, de thématique … dans l’ordre chronologique inverse.

Au fil des livraisons

Continuités d’A Traversa

  Au gré des semaines, l’on y pense, et puis une revue chasse l’autre.   Peut être aussi voulait-on attendre la confirmation de l’ambition de cette nouvelle revue sous-titrée Revue(s) et Méditerranée. Et puis cette première couverture – un sévère portrait de Constantin Cavafy –, intimidait.   Ce numéro inaugural d’A Traversa s’intéressait dans un

Publié le

Au fil des livraisons

Du côté de chez Delacomptée

  Jean-Michel Delacomptée, né en 1948 et auteur d’une bonne vingtaine de livres, est-il un écrivain qui compte ? Le beau dossier que la revue Possibles lui consacre, s’emploie à démontrer qu’il est un auteur important, injustement méconnu, dont l’œuvre est jusque-là trop souvent passée sous les radars médiatiques. On sent d’ailleurs un peu d’amertume à

Publié le

Au fil des livraisons

Revue suspensive

 Ce compte rendu n’est pas sans me rappeler la revue Geste [ISSN 1774-8631], dont je rendis compte dans La Revue des revues no 36, en 2005 (déjà !).   Des Pages de Bretagne ? Le titre est déjà pris (par Livre et lecture en Bretagne). Alors il sera simple, dénotatif : il évoque la légèreté, la vibration. Une

Publié le

Au fil des livraisons

Au rendez-vous des amis (6)

  Et si nous allions du côté de chez Yves Navarre (1940-1994), cet écrivain dont l’éditeur montpelliérain H&O s’évertue à faire vivre l’œuvre polymorphe – romans, théâtre, poèmes, journaux, scénarios… et même des chansons, me murmure-t-on dans l’oreillette ? Très bonne idée, mais de quel côté exactement se diriger ? Car Navarre avait de toute

Publié le

Au fil des livraisons

Un goût d’haïkus

  Dans la très attachante famille des micro-revues, on demande Libelle, Cabaret et Confiture. Nous avions déjà groupé ces trois-là dans une précédente chronique il y a deux ans. Reformons le trio puisque l’occasion se présente à nouveau. Honneur, dans cette triplette, à l’aînée, on a nommé Libelle no 358. Cette libellule aux ailes fragiles

Publié le

Au fil des livraisons

En noir & blanc

  Deux nouvelles revues sont venues se présenter au dernier Salon de la revue, également plaisantes et intrigantes, inspirant un compte rendu croisé, car les ressemblances sont nombreuses pour ces deux titres œuvrant dans le champ poétique et ayant opté pour un noir & blanc de bon aloi.   C’est souvent un non-choix, une raison

Publié le

Au fil des livraisons

Au rendez-vous des amis (5)

Avant d’entrer dans le vif du sujet de cette nouvelle chronique, faisons un détour par les années 50 et un certain numéro des Cahiers des Saisons que je me suis récemment procuré. À l’été 58, dans cette revue bimestrielle que dirigeaient ensemble Solange Fasquelle et Jacques Brenner, a paru une très belle nouvelle d’André Dhôtel :

Publié le

Au fil des livraisons

Fanzines littéraires à la loupe

  Que celles et ceux qui aiment les fanzines lèvent la main !   Acazine, « journal académique photocopié » comme l’indique son sous-titre, de format 15 x 21, leur plaira. Ce titre, contraction des termes academic zine, fait référence aux travaux de l’historienne anglaise Lucy Robinson qui a proposé, il y a quelques années, cette formulation générique

Publié le

Au fil des livraisons

Écrire le bleu

    Aucun homme au sommaire de Sœurs, aucun non plus au sein du comité de rédaction. Uniquement des femmes. Cette revue de poésie créée en 2020 a fait le choix de la non-mixité (seules exceptions : les traducteurs, parfois). D’un format agréable (13 x 17) car maniable, et d’une pagination n’excédant par les cinquante pages,

Publié le

Au fil des livraisons

La voix des jeunes libraires

  Ce premier numéro de L’Ivresque est peut-être un collector. Peut-être, oui, que ce sera le seul et unique du genre. Les diplômés de la promotion 2021-2023 de L’École de la librairie, basée à Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne, nourrissent « l’espoir que les futures promotions [de cet organisme de formation] reprendront le flambeau », écrivent-ils dans une

Publié le