Au fil des livraisons

Les Moments Littéraires : un prix en vue et la nouvelle livraison

    Après Sándor Márai en 2019, après Takuboku en 2020, qui sera honoré par le prochain Prix Clarens du journal intime, du nom de la fondation qui le décerne en partenariat avec la revue Les Moments littéraires ? La première sélection de l’édition 2021 a été récemment rendue publique par Gilbert Moreau, qui préside le

Publié le

Au fil des livraisons

R de Revues : Y comme Yusim, mille autres revues et un départ

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

Les discrètes : Cahiers Jacques Rivière – Alain-Fournier n° 5 et Cahiers Benjamin Péret n° 9

  Cela fait de mois qu’elles sont là, patientes, atemporelles, ces revues, dans leur parti pris d’une histoire intime d’écrivains rares, Jacques Rivière et Alain-Fournier pour l’une et Benjamin Péret pour l’autre. Nous sommes loin des feux de la rampe et des actualités brûlantes, des anniversaires décadaires.   Alors elles se posent et sont recouvertes

Publié le

Au fil des livraisons

R de Revues : X comme Xénophile

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

R de Revues : W comme Wagon

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

Hommage au paillasson : Papier Machine n° 11

    On pourrait emprunter à Obélix une de ses répliques favorites, l’acclimater à la situation, et dire, d’abord : « Ils sont fous, ces Belges ! » Il n’y a que Papier Machine, des bruxelloises éditions Bashibouzouk, pour consacrer un numéro au… paillasson.  « Une revue qui rendrait hommage au paillasson, ce serait incroyable », écrit l’humoriste François Morel dans

Publié le

Au fil des livraisons

R de Revues : V comme Voix

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

R de Revues : U comme Urgence

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

« De l’espoir à la trahison » : Autogestion n° 3

      Le sous-titre de cette nouvelle revue indique clairement ses orientations : Cahiers d’analyses syndicalistes révolutionnaires et anarcho-syndicalistes. Dirigée par Raphaël Romnée, elle est publiée et administrée par l’union locale d’Argenteuil de la CNT (Confédération Nationale du Travail). Sa mise en forme, très sobre, voire austère, est agrémentée de quelques illustrations d’époque. Après un

Publié le

Au fil des livraisons

Se plonger dans les jardins

  Beaucoup de choses infusent dans les revues. Elles sont un reflets d’existences intérieures, de rencontres, d’échanges, de formes… Marco Martella anime une très belle revue consacrée au jardin et qui l’explore « comme espace poétique et existentiel ». Comme il l’écrit pour présenter son projet atypique, « le jardin, qu’il soit ancien ou moderne, princier ou ouvrier, utilitaire

Publié le