Au fil des livraisons

R de Revues : U comme Urgence

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

« De l’espoir à la trahison » : Autogestion n° 3

      Le sous-titre de cette nouvelle revue indique clairement ses orientations : Cahiers d’analyses syndicalistes révolutionnaires et anarcho-syndicalistes. Dirigée par Raphaël Romnée, elle est publiée et administrée par l’union locale d’Argenteuil de la CNT (Confédération Nationale du Travail). Sa mise en forme, très sobre, voire austère, est agrémentée de quelques illustrations d’époque. Après un

Publié le

Au fil des livraisons

Se plonger dans les jardins

  Beaucoup de choses infusent dans les revues. Elles sont un reflets d’existences intérieures, de rencontres, d’échanges, de formes… Marco Martella anime une très belle revue consacrée au jardin et qui l’explore « comme espace poétique et existentiel ». Comme il l’écrit pour présenter son projet atypique, « le jardin, qu’il soit ancien ou moderne, princier ou ouvrier, utilitaire

Publié le

Au fil des livraisons

45 ans de poésie québécoise : Estuaire livraison 182

Entrée dans sa 45e année, la revue québécoise de poésie Estuaire a toujours fière allure. Michaël Trahan, qui en assumait ces dernières années la rédaction en chef, annonce passer le flambeau à Stéphanie Roussel. Il trouve les mots justes pour dire ce qu’est selon lui l’expérience de la revue : « Une revue n’est pas une ligne

Publié le

Au fil des livraisons

Mirabilia n° 16

    Quitte à paraître frappé de paresse critique – un pareil éloge couronnant régulièrement cette revue – il faut le redire, le clamer même : Mirabilia est un bijou iconographique. Et son numéro 16, consacré au théâtre, surpasse peut-être de sa splendeur tous les précédents : portraits d’acteurs, de troupes, images de mise en

Publié le

Au fil des livraisons

R de revues : T comme Tirés à part

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

Pages inspirées sur les « Angles morts » : tête-à-tête n° 11

Parfois une revue déclenche immédiatement son commentaire, l’envie de faire savoir. Et d’autres s’imposent après un temps long, la permanence sous le regard. Mais comment en parler ?   Par exemple, tête-à-tête no 11, paru en décembre 2020.   On sait que les revues s’extraient de l’actualité : quand même, je suis en retard.  

Publié le

Au fil des livraisons

Images documentaires : les images sont partout

        Nous vivons entourés d’images. Notre réalité en semble saturée. Et leur diversité, en sus de leur omniprésence, pose question. Publicités, réseaux sociaux, écrans partout, télévision, internet, tablettes, téléphones, applications…On a tendance, par commodité probablement, par paresse aussi, à se dire qu’elles sont trop nombreuses, polluantes, envahissantes. Et qu’elles perdent, par leur

Publié le

Au fil des livraisons

R de revues : S comme Silence de Sphinx & de Sirènes

  Avez-vous connu R de Réel, merveilleuse revue proposée par Raphaël Meltz et Lætitia Bianchi, avant Le Tigre ? Elle proposait un programme alphabétique qu’elle a tenu au gré de 24 numéros. Vingt ans plus tard, l’ami François Bordes se propose un tel programme appliqué aux revues dont il extraira, dans les semaines, les mois

Publié le

Au fil des livraisons

L’Intranquille n° 20

      Quel drôle de corps que cette Intranquille saluée en liminaire pour son vingtième numéro et ses 10 ans par un poème de Julien Blaine ! Corps frénétique qui nous accueille avec le magnifique photographe Duane Michals « phoète » nous dit-il de lui, dans l’entretien réalisé par Carole Naggar, l’artiste de 87

Publié le