« Au fil des livraisons

CCP n° 29, « Mescaline 55 »

Pierre Alferi et David Lespiau avaient solairement inauguré la nouvelle formule de CCP. Le Cahier critique de poésie réserve désormais son édition papier aux dossiers, les comptes rendus et chroniques paraissent désormais dans une édition numérique mensuelle sur le site http://cahiercritiquedepoesie.fr.

Le nouveau dossier, bleu profond, revient sur l’expérience de la mescaline menée en 1955 par Edith Boissonnas, Henri Michaux et Jean Paulhan. En janvier de cette année-là, les deux poètes et l’éditeur passent par trois fois le mescalin test. Si elle fut jugée finalement peu concluante, la tentative devint « la source d’une constellation d’écrits ». Les éditions Claire Paulhan ont publié l’an passé un précieux ouvrage rassemblant les textes de cette expérience du « misérable miracle »

Ce dossier de CCP propose de prolonger la réflexion sur ce moment étrange et signifiant. Un entretien de Jean Daive avec les éditrices de Mescaline 55, Claire Paulhan et Muriel Pic évoque les origines du projet et la « stylistique de la mescaline ». Outre des poèmes inédits d’Edith Boissonnas, on trouvera une dizaine de contributions parmi lesquelles celles de Bernard Baillaud, Pierre Chappuis, de Gérard Macé ou de Jérôme Mauche. Anne Malaprade étudie les « lieux d’une rhétorique de la drogue » tandis que Muriel Pic se penche sur « deux auto-observations médicales chez Henri Michaux ». Ce dossier riche et original se clôt par un pétaradant « Bonjour Monsieur Champignon » où François Lagarde évoque les postérités de ce type d’expérience et nous montre William S. Burroughs photographié avec Albert Hofmann, l’un des « inventeurs » du LSD.

François Bordes


Partager cet article :