« Au fil des livraisons

Esprit, n°414, mai 2015

Alors que François Hollande procédera à une quadruple panthéonisation le 27 mai prochain, Esprit s’interroge opportunément sous le titre « La République et ses héros » sur cette « fête républicaine », aussi bien d’un point de vue historique et politique (Patrick Garcia : « Transferts au Panthéon : actualité d’un rituel daté ») que sur sa signification et ses modalités actuelles : Marc-Olivier Padis en ouverture du dossier rappelle la cadre plutôt funèbre de ce cérémonial : le bâtiment ingrat – « le lieu vide du souvenir » – conjugué à « l’aura macabre des reliques » pour faire tinter la République, reliques qu’il n’est d’ailleurs pas toujours possible – opposition des familles – de transférer. Il précise enfin que si le choix de F. Hollande est judicieux, cette célébration ne doit pas être l’occasion de réduire à des images sulpiciennes, en froides icônes, les 4 personnalités élues, qu’il présente, rappelant leurs engagements multiples et souvent minoritaires, comme des « hétérodoxes de la République ». C’est donc leur portrait en mouvement et en profondeur que prolonge le dossier : Pierre Brossollette par Guillaume Piketti, Germaine Tillion par Olivier Mongin, Geneviève de Gaulle Anthonioz  par Frédérique Nau-Dufour et Jean Zay par Claude Mouchard.
Autre Panthéon autrement moins solennel, celui que bâtit, numéro après numéro d’Esprit, Jacques Darras dédié aux poètes contemporains : après Marie-Claire Bancquart, Sophie Loizeau et Fabienne Courtade, c’est à nouveau une femme que célèbre le poète et traducteur : Esther Tellerman dont la poésie ne se laisse pas aisément approcher même si l’extrême sobriété, la brièveté des formes exhalent une « musicalité réelle ».


Partager cet article :