« Au fil des livraisons

Où tu bouges, je vois le poème

Cette proposition de lecture et d’écriture embrasse le dernier numéro de Résonance générale, la revue menée par Serge Martin, Laurent Mourey, Philippe Païni. « Ils disent ça bouge. Certains ajoutent trop et d’autres pas assez. En experts, ils observent, décrivent, analysent et pérorent, abjurent et conjurent. Le bougisme fait bien l’affaire du conservatisme[…] Bref rien ne bouge quand ça bouge. » : ouverture de la revue, n° 6. Où tu bouges : des notes d’Antoine Emaz (des notes de lecteur de poésie, des notes qui réfléchissent sur l’écriture de la poésie), Fabrice Farre, Lola Nicolle (ses premiers textes publiés) et Alice Popieul pour des dessins (« je produis un ramassis de belleries »). Je vois le poème : Jean-Paul Wooddall, Laura Vazquez, Valérie Michel, et la publication intégrale du premier livre de Bernard Vargaftig, Chez moi partout (première parution en 1965 chez Jean Pierre Oswald) :

« J’aimerais que tu dormes

Et t’étendes comme

Il neige »

André Chabin

Résonance générale, cahiers pour la poétique, n° 6, automne 2013


Partager cet article :