« Au fil des livraisons

Communications n° 93, novembre 2013

« Qu’est-ce qu’une réputation ? Pourquoi est-elle si importante dans notre vie sociale et psychique ? Est-elle juste le produit de notre angoisse en termes de statut social? Ou est-ce un objet précis dont on peut faire l’étude dans les sciences sociales ? » interroge Gloria Origgi dans la présentation du numéro 93 de la revue Communications qu’elle a dirigé. Plus loin dans cette livraison, elle donne un article « pour une épistémologie de la réputation » : « Un Certain regard ». Si la réputation – thème donc de ce numéro – est une opinion favorable ou défavorable attachée à une personne ou à une chose, «  la sociologie des réputations est un domaine émergent, vaste et encore peu structuré » (Pierre-Marie Chauvin). C’est tout le mérite de Communications de s’y aventurer en multipliant les angles d’approche : réputation, stratégies et valeur (Pierre-Michel Menger),  facebook (dis-moi combien de like) (Dominique Cardon), la notation financière des états (Ariel Colonomos), la diffamation à partir d’une étude de cas puisé dans l’univers des belles-lettres (Jean-Pierre Cavaillé), comment la honte vient à l’enfant questionne le psychologue Philippe Rochat qui termine son article ainsi : « Je crois que nous pouvons tous être d’accord sur le fait que rien n’est pire que d’être transparent pour autrui. Cette menace de rejet social est ce qui motiverait d’une façon primordiale l’enfant à se forger une identité en tant que personne différenciée mais situé dans sa valeur, en référence à autrui.»

Marc Norget


Partager cet article :