Actes, un rapport critique au droit et à la justice

par Pierre Lascoumes
2001, in La Revue des revues n° 30

Pierre Lascoumes, pp. 56-65 :

Actes, un rapport critique au droit et à la justice
L’œuvre mais aussi le style d’engagement que Foucault incarnait comptent parmi les constances de la revue Actes, dont la naissance est directement liée au mouvement de mobilisation dans les professions juridiques après 68. La figure de Foucault intervient de façon régulière au cours de l’existence d’Actes (1973-1993) à l’occasion de sujets comme les liens entre psychiatrie et justice, la politique pénitentiaire ou la défense des droits de l’homme. À beaucoup d’égards, il est l’inspirateur de la revue : ainsi Actes lance un Comité d’information sur les pratiques policières, dont le GIP est le modèle. Surtout Foucault inspire à la revue un nouveau mode de relation entre pratique théorique et pratique militante. Après sa mort, la revue reste toujours habitée par le philosophe : de son numéro « Foucault hors les murs » en passant par le numéro « Droit et SIDA », jusqu’à l’ultime livraison en forme de florilège « Acte final ».

Actes, a critical relation to law and justice
Foucault’s work and style of commitment always played an important part in Actes. The review originates with the uprising of law-professions in the aftermath of May 1968. Foucault plays quite an important role, regularly, all along the publishing of Actes (1973-1993) about matters such as the connections between psychiatry and justice, the penitentiary system or the defense of human rights. In more than one way, he inspires the review. Actes sets up a Board of Information about the practices of the police, of which the G.I.P. is exemplary. Most of all, Foucault inspires the review with a new type of relation between theoretical and militant practices. After the philosopherís death, the review will remain animated by his thought : from the issue « Foucault Abroad » (« Foucault hors les murs »), through « Law & Aids », to the last issue, an anthology entitled « Final Act ».

La Revue des revues No 30, 2001

Partager cet article :