Broom : An International Magazine of the Arts published by Americans in Italy (1921-1924)

[avec Repères biographiques : les acteurs de Broom, pp. 82-84]

par Ambre Gauthier
2011, in La Revue des revues n° 45

Broom : An International Magazine of the Arts, la revue publiée par Harold A. Loeb et ses collaborateurs entre 1921 et 1924, fait le choix d’une publication délocalisée, s’expatriant à Rome, Berlin puis revenant brièvement à New York. S’inscrivant pleinement dans l’essor du modernisme et de l’édition des « little reviews », cette publication luxueuse entendait promouvoir à la fois la littérature et l’art américain contemporain tout en réservant une place importante à l’Europe et à ses innovations. Sa ligne éditoriale mouvante, évoluant du conservatisme nationaliste à l’ouverture européenne, atteste des multiples échanges américano-européens et de ses occurrences dans le premier quart du XXe siècle. Conçue à la fois comme un objet d’art par son esthétique recherchée et comme un outil de diffusion de l’information littéraire et artistique, la revue Broom se fait le témoin de la quête identitaire des jeunes intellectuels américains des années 1920, cherchant à se positionner entre le besoin vital d’une revalorisation de leur culture natale et une ouverture, une intégration des influences artistiques et littéraires venues d’Europe. Ses pages abritent ainsi toute la tension des échanges transatlantiques de la période, faisant se côtoyer au fil de 21 numéros écrivains américains (William Carlos Williams, T. S. Eliot, Kenneth Burk) et européens (Gordon Craig, Robert Musil, Louis Aragon, Philippe Soupault, Blaise Cendrars), artistes américains (Joseph Stella, Charles Sheeler) et européens (Pablo Picasso, Henri Matisse, Juan Gris, Hans Arp, George Grosz).

Broom : An International Magazine of the Arts is an american little review published between 1921 and 1924 by Harold A. Loeb and his staff. Published in Italy (Roma), Germany (Berlin) and America (New York), the little review tried to reconcile old and modern times, american and european culture, in order to promote the nonconformism way of life of Modernism. Inspired by most of the little reviews coming from Greenwich Village, Broom was a literary and art review with texts and images of valuable quality. Harold A. Loeb, one of the Guggenheim’s family heir, had in mind to make his own review like an aesthetic editorial project, with beautiful and luxury Rag paper, valuable reproductions of works of art and more than all, a big size compared to the others contemporary reviews. He thought Broom should be a testimony of its period, in the same time than a wonderful mean of communication. That’s why he gave all his money and time to publish 21 numbers, all signed and illustrated by the most famous writers, painters, sculptors and photographs of the 1920’s : writers named William Carlos Williams, T. S. Eliot, Kenneth Burk, Gordon Craig, Robert Musil, Louis Aragon, Philippe Soupault, Blaise Cendrars ; artists named Joseph Stella, Charles Sheeler, Pablo Picasso, Henri Matisse, Juan Gris, Hans Arp, George Grosz.

Partager cet article :