Diplopie

par Catherine Brun
1992, in La Revue des revues n° 14

« Diplopie : Trouble du sens de la vue, qui consiste en la perception de deux images pour un seul objet », indique le Robert. Titre-manifeste, titre-programmatique pour cette nouvelle revue aidée dès sa naissance par le Centre national des lettres ? L’objet : une revue trimestrielle de « photojournalisme » élégante, à la mise en page soignée, dotée d’une iconographie de qualité, dans un format aisément manipulable (21 x 27), mais que sa cinquantaine de pages agrafées apparentent encore au magazine.
Quant à la perception évoquée de « deux images », il conviendrait de lui substituer la cohabitation de deux approches, de deux regards : ceux de Martin de Halleux et Simon Guibert, d’abord, cofondateurs de la revue et passionnés, à la fois, de photographie et de littérature ; ceux, ensuite, d’un journaliste et d’un photographe amenés à se rencontrer autour d’un thème pour un « grand reportage » ; ceux, encore, multiples, des personnalités venues d’horizons variés et dont les points de vue sont confrontés dans une section elle-même bipolaire de la revue : « Mythes et réalités » ; dernier effet de dédoublement : le bilinguisme de la publication qui produit des effets, tout autant visuels que sonores et culturels, de juxtaposition, d’embrassement, d’écho et de miroir. Autant dire que cette publication sait retenir l’attention, tant par l’originalité de sa démarche, que par la teneur de ses propos. Le numéro 1, consacré aux détectives privés, après une brève mise au point sur les origines tant historiques que sociologiques de cette population, déroule une véritable galerie de portraits, hétéroclites et saisissants, ou texte et images se donnent la réplique : du privé qui a retrouvé la trace de Guy Debord, à celui spécialisé dans la recherche des chiens disparus, en passant par les « commerciaux » français ou américains… Suivent, en vrac, un index du privé littéraire et cinématographique, une analyse du privé comme figure, des « conseils aux écrivains de romans noirs » signés Dashiell Hammett, une nouvelle inédite d’Andrew Vachss et les premiers paragraphes d’un texte de Jean Vautrin à paraître dans Diplopie.
Souhaitons que les trois autres rendez-vous prévus pour cette année: Cuba, L’École en France, L’implosion de l’Armée Rouge… ne déçoivent pas notre curiosité.

Partager cet article :