Doc(k)s. Archipel de toutes les poésies expérimentales

par par/by Gilles Suzanne
2016, in La Revue des revues n° 55

Julien Blaine se trouve être, dès les années 1960, au centre d’une activité éditoriale internationale qui sert tout à la fois de pivot et de pilier, de laboratoire et de surface d’essai, de chambre d’écho et de résonance, pour toutes les revendications culturelles, entendons militantes, et artistiques, tout particulièrement poétiques, mineures. Julien Blaine édite des revues poétiques : Les Carnets de l’Octéor, Approches, mais aussi Géranonymo, Pirates, Vivlalib qui s’enchâssent dans l’effervescence free press. Doc(k)s en découle comme une grande opération de synthèse à la fois poétique et politique. La revue, qui marque les esprits et compte parmi les revues phares de la poésie expérimentale, participe des dynamiques les plus libertaires et d’avant-garde au tournant des années 1970.

 

Doc(k)s. An Archipel for all kinds of experimental poetry
As early as the 1960s, Julien Blaine happens to be at the centre of an international editorial activity that constituted both the pivot and the cornerstone, a laboratory and an object of experimentations, a chamber of echo and of amplification for all minor cultural, not to say activist and artistic claims, in particular in the field of poetry. Julien Blaine edited poetical reviews: Les Carnets de l’Octéor, Approches, but also Géranonymo, Pirates, Vivlalib, all set in the effervescence of free press. Doc(k)s proceeded from this as a widespread operation of synthesis both poetically and politically. The review, a landmark and one of the main periodicals as far as experimental poetry is concerned, participated in the most avant-garde and libertarian at the turn of the 1970s.

Partager cet article :