« Foucault est vraiment exceptionnel » : Michel Foucault et Critique

par Sylvie Patron
2001, in La Revue des revues n° 30

Malgré 14 ans de présence au comité de rédaction de Critique, la collaboration de Foucault à la revue ne se distingue par aucune unité, sinon le caractère littéraire de ses articles, ni aucun investissement spécifique : d’ailleurs Foucault ne donnera aucun livre à la collection « Critique ». Sous l’autorité de Jean Piel, le comité de rédaction de la revue est de pur convention et la présence de Foucault y est de plus en plus fictive à partir de son départ en Tunisie en septembre 1967. À son retour, une écriture de l’urgence philosophique et une impatience de témoigner l’éloignent de Critique dans laquelle il n’écrira plus qu’un seul article consacré à Deleuze en 1970. On retiendra cependant que, si Critique a favorisé le voisinage entre littérature et pensée, elle a permis à Foucault dans le numéro « Hommage à Georges Bataille », dès sa première contribution à la revue en 1963, de le théoriser.

« Foucault is truly exceptional ». Michel Foucault and Critique
In spite of 14 years of work at the publishing committee of the review Critique, Foucault’s joint authorship does not produce a work with a unity except for its literary quality, nor does it imply any specific investment. Besides, Foucault will not give a single book to the Critique collection. Under the chairmanship of Jean Piel, the publishing committee is a mere convention, and Foucault’s collaboration becomes more and more theoretical from September 1967, the date when he leaves for Tunisia. Once he is back, driven by the philosopical need to make the most of his time and by the urgency to commit himself, he tends to keep away from Critique ; this is the reason why he does not write anything except his one article about Deleuze in 1970. If, however, Critique has favored the confluence of thinking and literature, it has allowed Foucault to theorize it in the issue entitled « A Tribute paid to George Bataille », which was Foucault’s first contribution to the review, in 1963.

Partager cet article :