Jean Cayrol et Écrire.

L'invention d'un catalogue romanesque

par Hervé Serry
2008, in La Revue des revues n° 42

« Nouvelle vague à l’œuvre » ou « banc d’essai du roman » pour Les Lettres françaises, lieu d’opposition à « une littérature de notable » pour La Croix, « chef d’œuvre de la nouvelle » pour Arts-Spectacles, la revue-collection Écrire lancée en 1956 aux Éditions du Seuil par Jean Cayrol est un événement littéraire autant qu’éditorial. Elle participe de la notoriété de son promoteur, de la volonté des Éditions du Seuil, nouvelle venue dans le champ éditorial français, de s’imposer sur le terrain de la littérature et d’une mode qui, alors, privilégie les jeunes écrivains. A la croisée d’une formule originale, d’un discours cayrolien sur la « littérature verte » et des ambitions d’une maison d’édition qui veut construire son catalogue romanesque, Écrire sera le tremplin d’auteurs qui, dans des styles et des genres divers, s’imposeront sur le terrain littéraire et éditorial.

Partager cet article :