Michel Foucault et la revue Esprit : une relation complexe

par Daniel Lindenberg
2001, in La Revue des revues n° 30

Si les rapports entre Foucault et Esprit commencèrent sous le signe de l’indifférence et des préjugés défavorables, il se développèrent sur le mode du dialogue et du débat, surtout à travers le rapprochement personnel de Foucault et Domenach dont l’apogée sera la création et l’existence du Groupe d’Information Prison (GIP) qui trouvera dans Esprit une caisse de résonance. C’est pourtant à l’occasion d’un numéro bilan « Toujours les prisons » que la tension entre Esprit et Foucault se ravive : sous le pseudonyme de Louis Appert, Foucault y donne une dernière contribution virulente. Mais c’est l’introduction de Paul Thibaud au numéro dénonçant les dérives gauchistes du GIP qui déclencha la colère du philosophe : une lettre est publiée dans le numéro de janvier 80 suivi d’une mise au point de Domenach, pour l’essentiel approbative, et d’une réponse de Thibaud invitant au dialogue.

Michel Foucault and the review Esprit : a complicated relation
What about the relations between Foucault and Esprit ? At the beginning, indifference and unfavorable prejudices are the keynotes ; as time goes on, dialogue and debate become more frequent, especially through the new companionship that unites Foucault and Domenach and culminates with the creation of the G.I.P. (Groupe d’Information Prison) for which Esprit will act as a sound-box. And yet, on the publishing of the special issue « Toujours les prisons », the relation between Esprit and Foucault gets more tense : under the pseudonym of Louis Appert, Foucault writes a last and virulent article. In the same issue, the introduction by Paul Thibaud denouncing the leftist drift of the G.I.P. causes Foucault’s anger ; a letter is printed in the January 80 issue, followed by a statement of the matter by Domenach, mostly an approval of Foucault, and an answer by Thibaud inviting to dialogue.

Partager cet article :