Première livraison, espaces d’un possible

par David Lespiau
2011, in La Revue des revues n° 46

De l’automne 1975 au printemps 1979, Mathieu Bénézet et Philippe Lacoue-Labarthe co-dirigent Première livraison, une revue qui comptera 18 numéros, chacun de 4 pages, chaque page étant commandée à un auteur à partir de motifs proposés ; un espace d’expérimentation littéraire – mêlant tour à tour poésie, prose, récit, essai – se mettant ainsi en place à partir d’une grille qui renvoie aux questionnements poétiques et philosophiques de ses fondateurs, comme à leur œuvre respective et croisée. Dans l’ombre portée de Blanchot et de Bataille, mais aussi de Celan et de Hölderlin, cette revue à la fois directe, frontale et ambitieuse, ou « livre problématique » en constitution, suscitera les textes de 60 écrivains différents, changera de support – devenant une collection aux éditions Bourgois en 1978 – et continuera ainsi sa cartographie accélérée d’une littérature en mutation, tout en l’intimant, l’interrogeant, la mettant à l’épreuve d’un nouveau possible de l’écriture et de la pensée contemporaines, à redéfinir et à poursuivre.

Between Autumn 1975 and Spring 1979, Mathieu Bénézet and Philippe Lacoue-Labarthe co-edited the literary journal Première livraison, of which 18 issues were published in total. Each issue consisted of four pages, with each page specially commissioned from a different author following proposed themes. Première Livraison opened up a space for literary experimentation, intermingling poetry, prose, narrative fiction and essays, determined by patterns reflecting its founders’ own poetic and philosophical enquiries, while echoing their respective and intersecting oeuvres. With nods to Blanchot and Bataille as well as Celan and Hölderlin, this forthright, thought-provoking and ambitious journal, or « problem book » in the making, brought together texts by some 60 different authors. It changed format (becoming a collection published by Éditions Bourgois in 1978) and continued its accelerated mapping of a literature in transformation /metamorphosis, while at once dictating that literature’s development, questioning it and testing it through the redefinition and renewal of contemporary thought and writing.

Partager cet article :