« Je reviendrai à Paris » : Philippe Soupault dans Poesia

par par/by Vincent DEPIERI
2017, in La Revue des revues n° 1

En 1920, la revue Poesia, fondée et dirigée de 1905 à 1909 par Marinetti, sort une nouvelle série dirigée par Mario Dessy. Le champ littéraire français a changé radicalement : à côté des poètes de la première série paraissent des poètes de tendances plus novatrices comme Pierre Albert-Birot, Jean Cocteau, Pierre Reverdy et, entré en littérature sous leur égide, Philippe Soupault, désormais Dadaïste. C’est en effet juste après l’arrivée de Tzara à Paris que le poète publie dans Poesia des poèmes et un texte sur la jonction de Littérature, revue dirigée par Aragon, Breton et lui-même et les dadaïstes guidés par Tzara. Rare incursion dans les revues italiennes, la présence de Soupault dans Poesia témoigne du contexte de l’avant-garde parisienne, de son rôle prééminent dans la défense et l’illustration de « l’évolution moderne » du lyrisme, est un exemple emblématique des rapports difficiles et ambigus entre les avant-gardes européennes.

« I will be back in Paris »: Philippe Soupault in Poesia

In 1920 the literary magazine Poesia, founded and edited between 1905 and 1909 by Marinetti, was republished by Mario Dessy. The French literary scene had radically changed : the texts of the poets who participated in the first series are published along with other written by the figures of the most innovative movements such as Albert- Birot, Cocteau, Reverdy and,introduced to the literary world by these older ones, Philippe Soupault, at the time a Dadaist. Indeed, short after the arriving of Tristan Tzara in Paris, he published in the first issue of the new Poesia some poems and piece of prose narrating the union between the magazine Littérature formed by Soupault, Aragon and Breton and the Dadaist group led by Tzara. This rare and early presence of Soupault in Italian literary magazines provides a unique chronicle of the Parisian avant-garde, underlines the crucial role of Soupault in the defense and illustration of the evolution of modern lyricism, is an example of the ambivalent relationships between the members of the European avant-gardes.

Partager cet article :