Revue de Poésie : « La poésie faite par tous »

par Adelaide Russo
2022, in La Revue des revues n° 67

Michel Deguy, « homme de revues », cite souvent Lautréamont : « la poésie doit être faite par tous ». Lors des événements de mai 1968, Deguy et son collectif de la Revue de Poésie décident de mettre ce dicton en œuvre en distribuant des plaquettes devant des institutions parisiennes : La Sorbonne, l’École de Médecine, les Beaux-Arts, etc. Chaque plaquette contenait son mode d’emploi : « En ce moment il y a un poème en train, dans la rue, à l’université, à l’usine. Leurs murs se sont couverts de mots et d’images. Que les pages blanches de ce cahier soient le mur où chacun vienne inscrire tout ce qu’il veut, pense, imagine, réalise ». Cet article décrit le contexte historique de cet acte, donne un aperçu de l’attitude de Deguy à propos de Mai 1968, recense et analyse des plaquettes qui se trouvent actuellement dans les archives de l’IMEC.

Revue de Poésie : « Poetry made by all »
Michel Deguy, “a man of journals,” often quotes Lautréamont: “ Poetry should be done by all”. During the events of May 1968, Deguy and the team of the [Review of poetry] decided to implement this saying by distributing blank page leaflets in front of Parisian institutions : the Sorbonne, the Medical School, the School of Fine Arts, etc. Each leaflet contained the following instructions: “ Right now there is a poem in process, in the street, in the university, in the factories. Their walls are covered with words et images. Let the blank pages of this notebook be the wall where each one comes to inscribe all that he wishes, thinks, imagines, achieves.” This article contains the historical context of this deed, an overview of Deguy’s attitude towards the events of May 1968, the enumeration and analysis of these leaflets which are now housed in the archives at IMEC.

(La Revue des revues no 67, 2022, p. 12-37)


Partager cet article