Siècle

1986, in La Revue des revues n° 1

Un jour, quatre jeunes éditeurs, amoureux de la littérature, décident d’entreprendre la publication en commun d’une revue, Siècle. Portée sur les fonts baptismaux par L’Autre Journal, les Éditions Bernard Barrault, les Éditions de l’Éclat et les Éditions W, la nouvelle revue déclare se situer en marge des académismes et des modes. « Donner sa voix à tout ce qui se fait d’authentique et de discret » en matière de littérature, c’est là l’unique manifeste de Siècle qui dit se garder de toute formule ou recette, laissant à la littérature la liberté d’inventer son cheminement. Avec une exigence toutefois, soulignée par son directeur Armand Farrachi dans l’éditorial du premier numéro : « une haute conscience du langage employé autrement que comme un expédient facile pour peindre ou pour narrer ».
Rien donc que des textes originaux dans le domaine littéraire, philosophique, artistique ou musical, français ou étranger, contemporain surtout. Un souci : donner aussi à lire des auteurs anciens, méconnus ou classiques devenus introuvables. A noter l’initiative intéressante consistant à ouvrir la revue aux libraires, afin qu’ils y parlent des livres qu’ils aiment.

Partager cet article :