Les symbolistes belges en Italie : passage en revue

par Clément Dessy
, in La Revue des revues n° 58

À travers un large éventail de périodiques, cet article relève et analyse l’ordre d’apparition des écrivains de la nouvelle génération belge dans l’actualité italienne, les œuvres ou les genres par lesquels ils se sont fait connaître entre le début des années 1890 jusqu’à la Première Guerre mondiale. Il examine les cas de Maurice Maeterlinck, Georges Rodenbach, Émile Verhaeren et Georges Eekhoud, pour ce dernier sa participation méconnue en tant que critique à La Rassegna internazionale. L’exemple de l’introduction des écrivains symbolistes belges dans la péninsule permet de prendre la mesure des débats autour du cosmopolitisme et du nationalisme sur le plan culturel à la fin du XIXe siècle.

The Belgian Symbolists in Italy: a review

Consulting and analyzing a large series of Italian periodicals from the 1890’s to the First World War, this article provides an overview on the chronological order of appearance of Belgian writers who belonged to the new generation. It focuses on the cases of Maurice Maeterlinck, Georges Rodenbach, Émile Verhaeren and Georges Eekhoud (highlighting for this latter his active and little known participation to La Rassegna internazionale as a critic). The introduction of Belgian symbolist writers in Italy enables to measure the importance of the debates around cosmopolitanism and nationalism at a cultural level at the end of the 19th century.

Partager cet article :