Vivre l’aventure des Cahiers de L’Herne (1960-1972). Entretien avec Jacqueline de Roux

par Jean-Paul Louis-Lambert et Guillaume Louet
2013, in La Revue des revues n° 50

Jacqueline de Roux évoque la préhistoire des Cahiers de L’Herne, les circonstances de leur création puis le fil de leur histoire : aux côtés de Dominique de Roux, elle fut un témoin privilégié de leur fondation en 1961 avec une première livraison consacrée à René-Guy Cadou. Elle nous révèle les secrets de fabrication de cette prestigieuse revue dont Georges Bez alias Henri Kellerbach fut un des premiers artisans et plus tard, Jean-Edern Hallier un des acteurs importants. Innovante dans sa forme comme dans son contenu, aux sommaires choisis par le seul Dominique de Roux – même s’il confiait la direction d’un numéro à un spécialiste – elle livra des numéros mémorables : Céline, Burroughs, Pound, Michaux… et plus tard Gombrowiz, Ungaretti ou encore Pierre Jean-Jouve. Après la rupture avec L’Herne, en 1972, de Roux créa une nouvelle revue qui comptera 9 numéros jusqu’en 1977, année de sa mort, H Exil.

Jacqueline de Roux evokes the prehistory of the Cahiers de L’Herne, the circumstances of their creation and the course of their history: alongside Dominique de Roux, she was a privileged witness of their foundation in 1961 with a first issue devoted to René-Guy Cadou. She unveils the secrets of the making of this prestigious review of which Georges Bez also known as Henri Kellerbach was one of the first craftsmen and later Jean-Edern Hallier one of the important protagonists. Innovating both in its form and contents, with summaries chosen by Dominique de Roux alone – even though he would entrust the direction of a particular issue to a specialist – it delivered memorable issues: Céline, Burroughs, Pound, Michaux… and later on Gombrowiz, Ungaretti and Pierre Jean-Jouve. After the rupture from L’Herne, in 1972, de Roux launched a new review that was to count 9 issues until his death in 1977, H Exil.

Partager cet article :