« Sur les revues

Daniel Fabre en passant par les revues

Né en 1947 et décédé le 24 janvier 2016,  l’ethnologue et anthropologue, directeur d’études à l’EHESS, Daniel Fabre fut mêlé aux toutes premières aventures éditoriales d’Ent’revues : il fut l’auteur du catalogue de l’exposition Les Cahiers du Sud, la génération de 1930 co-édité par Ent’revues et le GARAE/Hésiode (1987) – il en devint le président et le resta jusqu’à sa mort. Les mêmes partenaires éditoriaux l’accueilleront pour l’ouvrage Au miroir des revues, Ethnologie de l ‘Europe du Sud (1991) dans lequel il donne l’article : « Revues d’ethnologie et ethnologie dans les revues ». Chez Jean-Michel Place, en 1987, il conçut le reprint de la revue Chantiers, revue fondée en 1928 par Joe Bousquet en compagnie de Ferdinand Alquié et de René Nelli entre autres.

Tout au long de sa carrière de chercheur, sa proximité avec le travail des revues ne s’est pas démentie : il fut tour à tour membre de la rédaction d’Ethnologie française, L’Homme puis de co-directeur de Gradhiva fondée en 1986 par Jean Jamin et Michel Leiris.

« L’ambition de toute revue est de modeler son propre temps, en cela elle se différencie du tout venant des livres. Pour elle le travail d’élaboration et de fabrication doit se répéter ; au-delà de l’élan premier se bâtit peu à peu une histoire qui, pour une large part, dépend d’un savoir-faire obstiné, progressivement accumulé. » écrivait-il aux premières lignes de son article dans Au miroir des revues.


Partager cet article :