« Sur les revues

Les Mémoires de Marcel Sauvage

 

Une nouvelle fois, le catalogue des éditions Claire Paulhan rencontre l’univers des revues avec la publication de « Ça manque de sang dans les encriers » Mémoires 1895-1981 de Marcel Sauvage. Préfacée et annotée par Vincent Wackenheim, cette autobiographie si longtemps délaissée remet en lumière une figure oubliée de la littérature, mêlée aux avant-gardes du début du 20e siècle. Pacifiste – il fut grièvement blessé pendant la Grande Guerre – poète et publiciste (d’abord en d’innombrables feuilles libertaires et ultérieurement à L’Intransigeant),  rédacteur des Mémoires de Joséphine Baker (1949), Marcel Sauvage fut en compagnie de Florent Fels et dans l’amitié de Max Jacob, le fondateur de l’importante revue Action (1920-1922) sous-titrée cahiers individualistes de philosophie et d’art puis, dès son numéro 2, cahiers de philosophie et d’art qui, de Tzara à André Salmon, de Vlaminck à Carl Einstein, de Pierre Albert-Birot à Antonin Artaud en passant par Radiguet ou Cocteau, s’est faite le recueil des modernités littéraires et artistiques de son temps.

 

Un compte rendu cet ouvrage paraîtra dans le prochain numéro de La Revue des revues sous la plume de Mikaël Lugan.

« Ça manque de sang dans les encriers», Mémoires 1895-1981, éditions Claire Paulhan, collection « Pour Mémoire », 524 pages, 66 illustrations, 33 €

Isbn : 978-2-912222-71-8.

 

 

 


Partager cet article :