« Sur les revues

Mai 68, première salve : Boris Gobille, le Mai 68 des écrivains

Boris Gobille, maître de conférences de science politique à l’École Normale Supérieure de Lyon, avait publié à l’occasion des 40 ans de mai 68 un ouvrage sobrement intitulé Mai 68 (Éditions de la Découverte). Pour la commémoration des 50 ans des événements, il revient sur le motif, cette fois en circonscrivant son propos au domaine de la littérature : Le Mai 68 des écrivains, crise politique et avant-gardes littéraires (CNRS Éditions). Comment les avant-gardes littéraires ont-elle été partie prenante du grand vent de contestation qui saisit alors la société toute entière? Entre prises de position publiques, formation de collectifs, expériences pour croiser littérature et révolution, c’est toute la question de l’engagement et de la responsabilité des écrivains face à l’histoire de leur temps qui est en jeu. Surréalistes, existentialistes, structuralistes, militants de tous bords entrent dans le branle, emportant avec eux leurs revues : L’Archibras, Tel Quel, Change, Action Poétique, Les Lettres françaises, La Nouvelle critique…L’ouvrage de Boris Gobille fait la part belle à toutes ces publications dont il détaille les dissensions, les polémiques et le rôle qu’elles entendent jouer sur cette scène renversée. En cela, l’ouvrage de B. Gobille intéresse au premier chef La Revue des revues qui en publiera un compte rendu détaillée dans un prochain numéro.

Boris Gobille : Le Mai 68 des écrivains, Crise politique et avant-gardes littéraires, CNRS éditions, 400 pages, 25 €

ISBN : 978-2-271-08151-3


Partager cet article :