« Sur les revues

Michel Ragon (1924-2020)

Dans les mille et une vies de Michel Ragon, disparu le 14 février dernier à presque 96 ans, les revues furent légion. Héraut de la littérature prolétarienne dont il fut aussi un représentant éclatant, il assura la rédaction en chef des Cahiers du peuple (1945-1947) et sema nombre d’articles dans les revues du mouvement : Maintenant d’Henry Poulaille, Les Cahiers du travail, Peuple et poésie. Dans La Défense de l’homme fondée par Louis Lecoin, il aiguisera sa plume anarchiste à de nombreuses reprises. Même fécondité du côté des revues d’art (Arts, Neuf, Galerie des arts…) pour l’éminent spécialiste de l’art abstrait, de Cobra, de l’école de New-York qu’il devint. Par deux fois (de 1953 à 1963 puis de 1967 à 1974), il anima la revue Cimaise dédiée à l’art abstrait.

 

 

 


Partager cet article :