« Sur les revues

Orpheu, un mythe au bout des doigts

Encore une formidable initiative des éditions Ypsilon : l’édition complète (traduite par Patrick Quiller) des 3 numéros (le troisième étant resté à l’état d’épreuves) d’Orpheu, la revue mythique de Fernando Pessoa et Mario de Sá-Carneiro, créée en 1915 où se donne à lire  avec une folle prodigalité le modernisme portugais et ses résonances avec le modernisme européen. L’élégance de l’édition, son scrupule (traduction, typographie) concourent à faire de l’ouvrage un vrai bijou.

Nous en rendrons compte dans un prochain numéro de La Revue des revues.

Mais en voici un avant-goût.

Ypsilon éditeur, 280 pages, 33 euros


Partager cet article :