« Vie des revues

L’Exposition de mes rêves

Par deux fois, dans son livre L’Exposition de mes rêves (Mamco, Genève, 2013), le critique d’art et commissaire d’expositions Jean-Max Colard rêve de revues. Au cours d’une nuit de décembre, une revue d’art internationale bien particulière traverse son sommeil. Elle vient d’inventer une formule inédite surmontant la contradiction entre les longs essais érudits et les haïkus. Alors que le monde de l’art proclame son adhésion, le rêveur demeure quant à lui plus circonspect.

Le second songe revuiste de cette collection de « rêves critiques » entamée en 2005 est funèbre, mais grandiose : il s’agit d’une célébration en grande pompe organisée à l’occasion de la mort d’une revue. Le funérarium est alors transformé en galerie d’art présentant des œuvres de Cy Twombly, Olivier Debré et Bertrand Lavier, trois artistes proches de la défunte revue.

A lire ces textes, on s’enhardirait presque à imaginer une grande collecte : racontez  vos rêves de revues !

JD


Partager cet article :