Paul Ricœur et les revues – 7

Ricœur, éducateur politique

par Joël Roman
2021, in La Revue des revues n° 66

En 1965, Ricœur publie un texte important : « Les Taches de l’éducateur politique ». Il y définit les axes d’un travail intellectuel de médiation, comme les revues issues de la société civile peuvent le développer. Mais il s’applique à lui-même ce programme, et s’efforce de le conduire avec rigueur dans les contributions qu’il donnera à de très nombreuses revues. Trois exemples paraissent emblématiques de son mode d’intervention : 1. la manière dont il reprend la distinction arendtienne entre pouvoir et domination, dans un entretien à la revue Politis sur les enjeux du politique (et sur le bicentenaire de Révolution Française) ; 2. dans un entretien dans la revue Écologie politique, sa vision de la question écologique et la possibilité d’une écologie politique, en critiquant au passage la notion de contrat naturel ; 3. dans un numéro de Diogène, consacré à la tolérance, il explicite cette notion, en rappelle les diverses étapes de sa construction, et souligne la nécessité d’une heuristique de l’indignation contre l’intolérable pour échapper aux dangers d’une tolérance réduite à l’indifférence.

Ricœur as a political educator

In 1965, Ricœur published an important text : [the tasks of the political educator]. It defined the axes of intellectual mediation work, which could be developed by journals from the civil society. But he applied himself to this program and tried to lead it with rigor through the contributions that he would give to many, many periodicals. Three examples seem emblematic of his mode of intervention: 1. the way in which he takes up Arendt’s distinction between power and domination, in an interview with the journal Politis on political issues (and on the bicentenary of the French Revolution) ; 2. in an interview in the journal Écologie politique, his vision of the ecological question and the possibility of a political ecology, while criticizing in passing the notion of natural contract ; 3. in an issue of Diogene devoted to tolerance, he explains this notion, recalls the various stages of its construction, and underlined the need for a heuristic of indignation against the intolerable so that the dangers of reduced tolerance to indifference could be hindered.

 


Partager cet article