« Sur les revues

Disparition de Luc Autret

Peu connaissaient son nom cependant son travail, qu’il menait de manière discrète, obstinée et amoureuse, compte parmi les belles plus entreprises jamais réalisées pour sauvegarder et faire briller la mémoire et l’actualité des revues : Les Revues littéraires. Un site mirobolant, une ressource sans égale que cette bibliographie des revues francophones du XXsiècle à nos jours que Luc entretenait, nourrissait en solitaire et avec une stupéfiante régularité. Mystère de la passion… Comme il va manquer aux revues et à nous qui le comptions parmi nos amis. Tristesse.

Il avait donné à La Revue des revues, un magnifique article sur Obsidiane, la revue d’Henri Thomas dont il était un si fin connaisseur. Il avait, d’ailleurs, participé au numéro de La Revue de belles-lettres consacré à l’auteur du Promontoire.

Salut Luc et merci.

 


Partager cet article :