« Sur les revues

George Orwell, une canne à pêche et la revue Polemic

Dans son bel essai La Canne à pêche de George Orwell ( l’enfance irradiant la vie, l’œuvre, les engagements de l’auteur de 1984 – un peu, mais toute énigme levée cette fois, comme le rosebud de Citizen Kane ) notre ami François Bordes fait miroiter la silhouette furtive au nom perdu de la revue : Polemic. Orwell y donna, en 1946, un de ses articles importants « Politique contre littérature ». Fondée par Humphrey Slater, un ancien des Brigades internationales, cette revue de philosophie, de psychanalyse et d’esthétique réunit, au cours de sa brève existence de 1945 à 1947, des intellectuels de la gauche anti-stalinienne, tels Bertrand Russel, Arthur Koestler ou encore Stephen Spender, homme de revues s’il en fut… Cette revue, pour oubliée qu’elle soit sans doute, compta parmi les premières à engager une critique de gauche du système soviétique.

La Canne à pêche de George Orwell , éditions de Corlevour, 112 p., 16 €


Partager cet article :