« Actualités d'Ent'revues

Le 63e numéro de La Revue des revues

Le 63numéro de 

La Revue des revues

devait être disponible en librairie le 26 mars :

vous pouvez la retrouver sur

Cairn.info

et sur

Scopalto

 

 

Les revues font rêver ! C’est ce que Lucie Taïeb nous rappelle en ouverture de ce numéro dans un texte à la fois rêveur et pragmatique. Elle y confie ses désirs de revues, ses projets, ses envies de lectures et d’expériences différentes. En nous parlant de revues qui n’existeront pas ou qui n’existent plus, elle dit, avec une certaine émotion, « quelque chose du lien de la revue au rêve, de sa capacité à faire surgir quelque chose qui n’était pas là avant, et qui soudain devient précieux, quelque chose qui ne vit pas seulement de sa forme physique, mais aussi de tous les échanges, ce “commerce” de mots et d’idées, nécessaires à son émergence, ces liens qui se tissent et parfois perdurent ».

 

Comme pour chaque livraison, plusieurs études d’ampleur nous rappellent la diversité des revues, s’attache à l’histoire particulières de certaines d’entre elles, à ceux qui les nourrissent, les inventent. Ainsi, on pourra lire un panorama du parcours du poète Christophe Tarkos en revues, qui explique les stratégies qui le structurent et le renforcement d’une poétique singulière. Se plongeant dans le passé, Mickaël Lugan revient sur un “beau monstre”, Le Manuscrit autographe, qui a mis à la fin des années 20 les manuscrits de grands écrivains à l’honneur. Cristina Terrile présente, autour de Solaria, la spécificité des revues italiennes des années vingt et trente et leur place dans le paysage intellectuel et esthétique de l’Europe d’alors.

 

À l’occasion du colloque consacré à Cerisy à la légendaire revue CritiqueLa revue des revues propose un dossier spécial qui rassemble des contributions personnelles, intimes, de proches de la revue fondée par Georges Bataille et animée successivement par Jean Piel, et Philippe Roger. Dans Critique Memories des contributeurs racontent leur revue. Ils reviennent sur un souvenir, une expérience, racontent la vie de la revue, sa place, son importance. Avec des textes signés Emily Apter, Marc Augé, André Chabin, Antoine Compagnon, Benjamin et Pierre Antoine Fabre, Donatien Grau, Yves Hersant, Patricia Lombardo, Muriel Pic, Chantal Thomas et Peter Szendy.

 

Les revues portent les débats politiques, sociaux, idéologiques de notre époque.  C’est pourquoi François Bordes entreprend dans « Déblayez ces cailloux » de réfléchir comment une série de revues – du Débat à La revue du Mauss en passant par Commentaire ou Actuel Marx  – se saisissent de la question aujourd’hui urgente de la religion, de la manière dont on la pense dans l’espace public et intime, dans ce qu’elle fait jouer du politique et de la socialité contemporains. André Chabin, pour sa part, revient sur l’actualité mouvementée d’une légendaire revue consacrée au 7e art : Les Cahiers du cinéma. S’y pose la question brûlante de l’indépendance des revues, de la manière dont s’élabore une ligne éditoriale, une indépendance critique. Sally Bonn, sur une note plus personnelle, revient dans une chronique libre sur la création et la vie d’une revue différente : N/Z.

 

Comme dans chaque numéro de La Revue des revues, nous vous proposons des lectures d’essais et de revues toutes nouvellement nées. Dans cette livraison, Jasmine Getz nous rappelle la tumultueuse histoire des Lettres françaises, Jérôme Duwa sur celle de la revue de gauche Front noir et sur l’anthologie de Textuel, alors qu’Yves Chèvrefils-Desbiolles présente un livre rigoureux sur L’Artiste en revues. Côté nouvelles revues, nous vous invitons à découvrir : Le Coquelicot, Expérimentations splendides, Dard/Dard, À partir de, Sennay Hoy, Fragile, Corrode et Blink Blank.

 

Retrouvez ici le sommaire détaillé du 63e numéro de La Revue des revues.

 

 

 


Partager cet article :