« Gros plan

Critique Memories

 

 

Épisodes :  

0 : André Chabin, 1 : Antoine Compagnon,

2 : Patrizia Lombardo, 3 : Marc Augé4 : Emily Apter, 5 : Yves Hersant ,

6 : Muriel Pic, 7 : Chantal Thomas, 8 : Donatien Grau,

9 : Peter Szendy, 10 : Benjamin & Pierre Antoine Fabre

 

 

À l’occasion du colloque international de Cerisy consacré à la revue Critique, qui débute aujourd’hui et se déroulera jusqu’au 21 juin, Ent’revues a conçu, avec François Bordes et Philippe Roger, une série de textes libres confiés à des intellectuels qui y collaborent.

*

Chacun d’entre eux confie un souvenir, une anecdote, une réflexion qui éclairent leur relation personnelle à la revue fondée par Georges Bataille et longtemps animée par Jean Piel.

*

Chaque semaine, un texte inédit, personnel et original est publié sur notre site : cliquez sur le lien couleur qui vous intéresse.

*

Après un préambule signé André Chabin sur « le geste Critique », on peut lire un texte d’Antoine Compagnon qui raconte sa découverte de la revue, son arrivée, le « conseil de rédaction », ce qu’il appelle son « baptême ». Autre manière de se souvenir, de relier son existence à la revue, de l’inscrire dans un paysage intellectuel :  Patrizia Lombardo nous rappelle que penser ensemble, faire une revue, est aussi une affaire « de grandes amitiés éternelles – de l’intellect et du coeur ». Après leurs récits assez intimes, Marc Augé nous plonge dans l’arrière-cuisine de la revue et revient sur le numéro spécial consacré à Claude Lévi-Strauss qu’il a dirigé en 1999 et Emily Apter se livre à un exercice d’équilibriste : rendre hommage à un mentor intellectuel tout en revendiquant une amitié indéfectible. Comme en intermède, Yves Hersant nous raconte, avec la brièveté de l’anecdote provocatrice, une rencontre du troisième type au Tiburce. Muriel Pic dit dans un même élan son parcours intellectuel, la progression de ses positions, son évolution de lectrice et l’expérience collective de la revue, son organisation, ses solidarités. Et puis, quelques souvenirs teintés de bleu de Chantal Thomas qu’elle nous confie avec une grande franchise. C’est au même mouvement d’affinité qu’obéissent les remémorations de Donatien Grau qui se centrent, évidemment, autour de la figure de Pierre Guyotat. Peter Szendy envisage la revue comme un espace particulièrement puissant d’élaboration de la pensée, chose rare et essentielle pour lui. Pour conclure notre série, comme un bonus, un texte à quatre mains de Benjamin & Pierre Antoine Fabre interroge sur la longue durée l’identité et le rôle de la revue et sa transmission d’un lecteur à un autre.

 

 *          *         *

 

 La revue Critique : passions, passages

du 14 au 21 juin 2019

 

Un colloque dirigé par François Bordes, Sylvie Patron et Philippe Roger et organisé par le Centre culturel international de Cerisy en partenariat avec l’IMEC, avec le soutien du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires en lettres, arts, cinéma (CÉRILAC/Université Paris Diderot), l’Institut Éric Weil (Université Lille 3) et de la revue Critique

Pour s’inscrire au colloque.

 

 

 


Partager cet article :