Au fil des livraisons

La Femelle du requin n° 42

  La Femelle du requin est doublement précieuse d’abord parce qu’elle est une lectrice minutieuse qui sait cuisiner les écrivains contemporains sur l’intégralité de leur travail mais aussi parce qu’elle permet de découvrir des œuvres moins exposées ou très largement ignorées. À preuve son dernier numéro, le 42e déjà. Le premier des deux grands entretiens

Publié le

Au fil des livraisons

Volailles et ses drôles d’oiseaux

Une revue énergumène. Tout à fois séduisante et rebelle à l’image de sa mise en pages/mise en scène constamment inventive, jouant du bleu tendre pour nouer des surprises dans la typographie comme le traitement des images. La vivacité de ses choix graphiques résonne avec l’objet même de la revue menée par Thomas Ferrand : accueillir

Publié le

Au fil des livraisons

L’Europe fait le mur

  Le dernier numéro de Vacarme s’ouvre sur un texte collectif (comme la revue en a pris la belle habitude) consacré à l’Europe : « Politiser les politiques européennes » : « Les élections européennes arrivent et on a envie de pleurer.  Le mur, le mur, le mur : à l’orée de leurs cinquante ans, les institutions européennes vont dans le

Publié le

Au fil des livraisons

Georges-Emmanuel Clancier, 100 ans !

  Les Cahiers Robert Margerit dont il reste le seul fondateur encore vivant – et centenaire au mois de mai – consacrent dans leur dernière livraison (n°17, décembre 2013) un fort dossier à l’auteur du Pain noir : « Clancier au fil de l’œuvre ». Élisabeth Bollinger et Yvette Chassagne proposent une longue étude sur la poésie au regard

Publié le

Au fil des livraisons

Giono en Amérique

  La littérature américaine ensemençait généreusement le terroir provençal de Giono : le numéro 7 (2013-2014) de la Revue Giono en témoigne d’abondance. Dans la bibliothèque de l’auteur du Hussard sur le toit pas moins de 190 ouvrages d’auteurs américains sont recensés. Faulkner y tient une place de choix – plus de 30 titres : Jacques Mény

Publié le

Au fil des livraisons

Quoi ma gueule…

  La Passe, revue animée par Tristan Félix et Philippe Blondeau : oui, « animée » c’est bien le mot.  Car l’étui (format de quasi-poche) dans laquelle elle glisse textes et images peine à contenir l’énergie qu’elle fait circuler. Tout de même plus de vingt contributeurs dans les moins de 100 pages de son numéro 18 ! « Autoportraits des

Publié le

Au fil des livraisons

Le baiser du Tigre

  Le Tigre vous accueille par un baiser langoureux (fine grisaille sous le crayon d’Amélie Scotta). Multiplié par 16, il devient au cœur de la revue double planche sous forme d’un jeu « Les baisers de cinéma » : il faut restituer les lèvres à leurs différents propriétaires. Beaucoup moins sensuel : « Opfra, des journées à l’office de protection

Publié le

Au fil des livraisons

Étoiles d’encre : « Le désir de légèreté serait-il le désir d’âme » – Fawsia Assaad

  Heureuse idée de consacrer, en ces temps de plomb, une revue à la « légèreté ».  S’y emploie le dernier numéro d’Étoiles d’encre. Mais soyons honnête, le substantif chute sur un point d’interrogation : il faut donc entendre « légèreté ? ». C’est que la légèreté n’est jamais gagnée d’avance, qu’elle est suivie comme son ombre par la pesanteur

Publié le

Sur les revues

Quand on se considère et quand on se compare…

Dans un article de Livres Hebdo (n° 965, 13/09/2013) intitulé « De moins en moins de livres en BU », son auteur Véronique Heurtematte note ceci : « en 2002, les livres représentaient près de 33 % des dépenses, les revues 51 % et la documentation électronique 16 %. Onze ans plus tard, les revues papier représentent à

Publié le

Au fil des livraisons

Algérie Littérature/Action : René Sintès (1933-1962)

  Naissance en 1933, mort en 1962 (enlèvement par l’OAS et disparition) : deux dates qui enferment la trajectoire météorique de René Sintès. Né à Alger d’un père français d’origine algérienne et d’une mère d’origine berbère, il fut un peintre fut très tôt reconnu : sa première exposition personnelle à la galerie Comte-Trachant eut lieu en

Publié le