Au fil des livraisons

La Mer gelée, numéro Maman, à paraître

Cette Mer gelée ne sortira qu’à l’automne mais elle vaut la peine qu’on réserve déjà un exemplaire. Voici donc en avant-première une note de lecture pour mettre en appétit.     Ce n’est pourtant pas faute d’avoir lu et relu cet excellent précepte si rarement mis en pratique : « Il faut battre sa mère

Publié le

Au fil des livraisons

Talweg 04 : L’autochtone et le Petit Poucet

  Plus bas. Encore plus bas. On y est. Le sujet de Talweg 04 (Pétrole éditions), transrevue entre pensée et art contemporain, c’est ce qu’on ne regarde pas ou alors par désœuvrement : le sol.   Difficile de se défaire de l’habitude à la fois instinctive et idéaliste de regarder au loin. La revue nous

Publié le

Au fil des livraisons

VOTEZ FOURIER !

  Stendhal ne s’est pas trompé en qualifiant Charles Fourier (1772-1838) de « rêveur sublime » ; ne signifiait-il pas de cette façon que ces vastes constructions minutieuses et prévoyantes étaient le fruit d’une imagination faisant éclater le cadre trop étroit habituellement réservé aux rêves pour aborder directement aux rives de la réalité ?   Et Breton

Publié le

Au fil des livraisons

L’incroyable “Jim Shaw”

Un conseil préliminaire avant d’entamer la lecture de cette deuxième livraison de L’incroyable consacrée à Jim Shaw. Vissez des écouteurs à vos oreilles et lancez un morceau des Stooges tiré de l’album Fun house (1970). Puis, hurlez à vous époumoner : « I feel alright ! » Après quelques minutes de cet exercice roboratif, il est probable

Publié le

Au fil des livraisons

Celebrity Cafe # 02

  Raoul Hausmann (1886-1971) n’est plus vraiment un jeune homme lorsqu’il conclut de cette formule rafraîchissante sa lettre de novembre 1965 au promoteur du Spatialisme Pierre Garnier (1928-2014), lequel dirige alors la revue Les Lettres. Les extraits de leur correspondance s’ouvrent sur les photographies d’une double accolade présentant les deux chevilles ouvrières de Celebrity Café

Publié le

Au fil des livraisons

La Mer Gelée : Numéro Chien / Nummer Hund

Non pas une revue d’outre-Rhin ou hexagonale, mais une revue transfrontalière, qui se partage à égalité entre textes français et allemands. On le mesure dès le sommaire de La Mer Gelée – dirigée par Alban Lefranc et Aurélie Maurin – , qui répète ce mot-clé : il s’agit bien ici d’offrir des traductions ou Übersetzung.

Publié le

Au fil des livraisons

Les Cahiers du Musée national d’art moderne : Georges Duthuit

Le combat contre Malraux et la machine imparable du musée imaginaire était perdu d’avance, parce que le développement technologique lui a donné raison, en dépit même du déclin du livre.   Mais Georges Duthuit (1891-1973) fait partie de ces esprits dont la pensée attire justement parce qu’elle est celle d’un splendide vaincu ou d’un minoritaire.

Publié le

Au fil des livraisons

Le Chant du monstre n° 4

Avec ce numéro 4, Le Chant du monstre, renouvelle son apparence en intégrant la maison d’édition sun/sun, tout en maintenant sa ligne éditoriale par définition liée à l’hybride et au disparate.   Le format allongé de la revue, comme ses rubriques déjà éprouvées lors des précédentes livraisons demeurent des constantes ; en couverture, une bouche

Publié le

Sur les revues

Mes yeux bleus m’ont beaucoup servi (Robert Lebel)

La docilité n’était pas son fort. Deux publications récentes du Mamco, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève (Sur Marcel Duchamp & Masque à lame), témoignent de la mobilité d’un esprit apte à parcourir des distances susceptibles d’effrayer les intelligences conventionnellement calibrées. Pourquoi donc les bottes de sept lieux ont-elles soudainement disparu des étals

Publié le

Libres propos

« Les revues, le Kung Fu et Nous » par Jérôme Duwa

En revenant de Livraisons   « Où sont les autres ? » interroge Hélène Bessette dans un texte lu par la comédienne Anne Alvaro lors du festival Livraisons. La question anodine prenait tout à coup une nouvelle résonance. Chercher les autres pour réinventer un « Nous » : c’est tout l’enjeu du désir de revue. Mais quel « Nous » ? C’est peut-être aussi

Publié le