Libres propos

La carte postale de Léo (1)

Une amie, qui ne connaît strictement rien aux revues quoiqu’elle lise beaucoup par ailleurs, me disait dernièrement : « Quand tu me parles de revues, j’ai l’impression de recevoir une carte postale d’un pays que je ne connais pas ». Compliment ou pas (voulait-elle dire par-là que ma conversation la dépaysait ?), toujours est-il que l’image m’a plu et

Publié le

Libres propos

Ma vie en revue par Dominique Panchèvre

Un texte gourmand qui dévore, au fil des âges, les pages des magazines puis des revues, une traversée du temps intime au cours de laquelle le goût des mots, la fragile ardeur des revues sont vins nouveaux, frais et vivifiants : ils délient la mémoire. Celle de Dominique Panchèvre, directeur de l’Agence régionale du livre et de la lecture de

Publié le

Libres propos

« Les revues, le Kung Fu et Nous » par Jérôme Duwa

En revenant de Livraisons   « Où sont les autres ? » interroge Hélène Bessette dans un texte lu par la comédienne Anne Alvaro lors du festival Livraisons. La question anodine prenait tout à coup une nouvelle résonance. Chercher les autres pour réinventer un « Nous » : c’est tout l’enjeu du désir de revue. Mais quel « Nous » ? C’est peut-être aussi

Publié le

Libres propos

Réglé au millimètre

      Le goût prononcé pour la précision mathématique de La Poste* – ne disons plus service public postal, on oubliera bientôt la majuscule – touche à la perversion. Il y a quelques jours, d’une université de Casablanca, nous recevions tout fiers – ce n’est pas si souvent – une commande de 5 numéros

Publié le

Libres propos

« Aujourd’hui j’ai vu la France ! » par Marie Virolle

Sidération et chagrin. Ici nous n’en avions rien su ou voulu dire : mots soufflés. Au demeurant qu’aurions-nous pu ajouter à ce qui partout s’écrivait ? Cependant, n’y avait-il pas dans le massacre à Charlie Hebdo puis la tuerie antisémite une insupportable blessure infligée par ricochet à l’ensemble des revues, à ce qui les fonde et les anime :

Publié le

Libres propos

La revue, la nuit

  Depuis des lustres, pour les revues, et pas seulement françaises loin de là,  Paris possède le pouvoir d’un aimant irrésistible. Sans doute pourrait-on écrire l’histoire culturelle de la capitale en reconstituant l’aventure des centaines revues qui l’ont portée. En revanche, Paris est-elle la plus aimante des villes à l’égard des revues ? Jouant cette carte

Publié le

Libres propos

( revues ) ∞ par Jérôme Duwa

« Reconnaissance : N’a pas besoin d’être exprimée. » Flaubert, Dictionnaire des idées reçues.   À A. revuiste Peu après avoir rencontré Jean-Michel Espitallier, qui m’a offert deux numéros de Java – une revue qu’il a dirigée entre 1989 et 2006 avec Jacques Sivan et Vanina Maestri et que je n’avais jamais tenue en mains tout en connaissant

Publié le

Libres propos

Mooks à part

    « Coup de mook en librairie », sous ce titre Manon Quinti livre un article très documenté consacré à ce phénomène éditorial dans Livres Hebdo (n° 984, 7 février 2014). Ses interlocuteurs libraires, – elle-même employant quelques tours et détours langagiers (presse, livre-magazine) –  semblent buter sur l’identité de ces objets hybrides. Ainsi se réjouit-on

Publié le

Libres propos

Des revues en mouvement

Ouverture du dossier sur les revues publié par le journal de la BPI De Ligne en ligne n° 13 (janvier-mars 2014)   Elles pullulent : plus de 2000 assurément. Et le mouvement qui les porte ne fléchit pas : guère de semaine sans qu’apparaisse une nouvelle revue qu’elle soit électronique ou imprimée.   Les revues décidément ont

Publié le

Libres propos

« L’œuvre des écrivains qui se font fait connaître dans de telles revues…

…[les petites revues] ou par leur intermédiaire a plus de valeur permanente que l’œuvre des écrivains qui ne se sont pas fait connaître de cette manière. L’histoire des lettres contemporaines, dans une mesure parfaitement manifeste a été écrite dans de telles revues. » Ezra Pound, The English Journal (1930) traduit dans La Revue des revues n°

Publié le